© Photos C. Duranti

Maison dans son contexte géographique
Le Climat en Provence et ses conséquences sur l'habitat
Le contexte géologique

Découpage administratif de la région Provence Alpes Côte d'Azur

La Provence est une région de France, elle regroupe 6 départements

- Les Bouches Du Rhône ( 13 )
- Le Vaucluse ( 84 )
- Le Var ( 83 )
- Les Alpes de Haute-Provence ( 04 )
- Les Alpes Maritimes ( 06 )
- Les Hautes Alpes ( 05 )

avec une surface de 31395 Km2 pour une population de
4 260 000 habitants.

Les Bouches du Rhône d'une surface de 5 112 km2, d'une population de 1760 000 habitants ( soit 344 hab./km2 ) avec pour chef lieu Marseille, sous préfecture Aix-en-Provence est un département très étendu puisqu'il comprend Arles, la Camargue, englobe Tarascon, Beaucaire, Saint-Rémy.

Le Vaucluse d'une surface de 3 566 km2 pour une population de 466 900 habitants (soit 119 hab. /km2) avec pour chef lieu Avignon et comme villes principales, Carpentras, Orange, Cavaillon, Apt. Le Comtat Venaissin, rattaché aujourd'hui au département du Vaucluse, relevait de l'autorité pontificale de 1274 à 1791, limité par le Rhône, la Durance, le Mont Ventoux, Venasque qui en fut longtemps la capitale lui a donné son nom.

Le Var d'une surface de 5 999 km2, d'une population de 813 300 (soit 118 hab./km2) a pour chef lieu Toulon, préfecture Draguignan et comme ville importante Brignoles.

Les Alpes-de-Haute-Provence d'une surface de 6 944 km2 pour une population de 130800 habitants (soit 18,8 hab./km2 ) a pour chef lieu Dignes et pour villes : Manosque, Forcalquier. Ce département est un des moins peuplés de France.

Les Alpes Maritimes d'une surface de 4 294 km2 pour une population de 975 900 habitants (soit 227,2 hab./km2 ) a pour chef lieu Nice et comprend comme villes : Grasse, Cannes, Antibes.

Les Hautes Alpes d'une surface de 5 520 km2 pour une population de 112 100 habitants (soit 20,3 hab./Km2) a pour chef lieu Gap et comme villes importantes : Briançon, Guillestre.

Le relief

Cliquez sur l'image pour une meilleur défnition

La Provence présente une grande diversité dans son cadre physique:
Au nord, la zone de hautes montagnes aérée par de grandes vallées glaciaires avec la vallée de la Durance comme grand couloir de pénétration. Au centre, la moyenne montagne s'étalant du Vaucluse aux Alpes-Maritimes, compartimentée par des vallées étroites.
Au centre, les plateaux et collines de la zone intermédiaire représentant les pays de la basse et moyenne Durance, composé de bassins argileux, de vastes plateaux calcaires et de vallées largement ouvertes et des chaînes calcaires.




Les plateaux

Des régions d'immenses plateaux viennent là comme pour donner une certaine rectitude à cet enchevêtrement de vallées, de massifs. Situées dans une zone intermédiaire avoisinant les 1000 mètres, ces grandes étendues sont pour la plupart désertiques avec une densité inférieure à 5 habitants au km2. Elles imprègnent notre fond comme ces endroits forts, puissants de caractère et de ressource, comme ces déserts qu'il faut savoir traverser pour se reconnaître.

Ces plateaux, chers à Giono, sont le souffle purificateur de notre Provence. Ils en sont l'âme. A l'abri de toute manipulation moderne, ils gardent sur ces immenses espaces où l'on rencontre une ferme isolée commandant des centaines d'hectares, la grandeur et l'authenticité de cette Haute-Provence.

Au nord, le plateau de St Christole vient buter contre la montagne de Lure et le Mont-Ventoux avec un abaissement entre les deux, vers Montbrun et Sédéron. C'est un vaste pays fait d'espace avec pour seul témoin le ciel.

Le plateau de Valensole, également désertique (3 habitants au km2) est sans doute plus maniéré que celui du Vaucluse, de St Christole et d'Albion. Entre le Verdon et la Bléone, le plateau de Puimichel et celui de Valensole sont séparés entre eux par la pierraille blanche de la vallée d'Asse. Ces deux plateaux s'opposent : le premier est fortement bombé, ondulé à une altitude moyenne de 750 m.alors que celui de Valensole est pratiquement plat à une altitude de 550 m. Les combes qui se trouvent sur ce dernier, sont dissimulées en cachette de cette étendue

Le plan de Canjuers est encore plus désertique (1 habitant au km2) c'est le Haut-Var, limité au nord par le Verdon et au sud par une série de villages établis en bordure du grand ressaut abrupt des plans de Provence dans une végétation de pins et de chênes verts : Aups, Villecroze, Tourtour, Ampus, Montferrat, Bargemon.


Les massifs de la moyenne montagne

Le massif des Alpilles culminant à 930 m., s'étale sur une longueur de 25 km.et sur une largeur très courte de 6 à 8 km. Les villages, admirablement inscrits sur son versant sud ont pour nom Fontvieille, Le Paradou, Les Baux, Maussane, Mouriès. A partir de cette frange verte ponctuée de ces villages riches et onctueux, il suffit de quelques lieues pour se trouver dans le désert de la Crau, vaste platitude, pratiquement au niveau de la mer, faite de galets et d'herbes qui n'accuse qu'un mètre de dénivelé sur des kilomètres de longueur.

Quand on aborde la montagne Ste Victoire que ce soit de face, depuis Aix-en-Provence, en empruntant la petite route Cézanne, (dite aussi route du Tholonet) ou par son profil nord depuis Vauvenargues, ou par celui du sud depuis Puyloubier, on reste frappé de beauté à chaque détour devant cette apparition, cette grande dame à la robe grise dont chaque pan est un hymne à la lumière. Cette montagne n'est pourtant pas très haute : elle culmine à 1011 m. au Pic des Mouches et son échine de calcaire, longue d'environ 12 km., s'aplatit doucement à l'Ouest vers Pourrières et tombe, plus abrupte, sur sa face orientale . C'est ce qui lui donne cette allure souveraine. A son sommet, c'est toute une grande part de la Provence que l'on découvre ; au sud le plateau du Cengle, la vallée de l'Arc, la chaîne de l'Etoile et la crête de la Ste-Baume ; à l'est les Maures ; au nord la barre des Ecrins, le Sambuc, le Luberon, la vallée de la Durance, le Ventoux ; à l'ouest la plaine du Rhône, la Trévaresse et la Camargue.

La chaîne de l'Etoile

Plus au sud, vers Marseille, la chaîne de l'Etoile est encerclée par les deux agglomérations tentaculaires, Aix et Marseille .Elle se présente comme un bastion lui aussi désertique et si cher à Pagnol. Il suffit de prendre la route qui va des Thermes à Allauch pour s'en convaincre. Cette chaîne culmine à 781 m. à la Tête du Grand Puech.

Le massif de la Sainte-Baume

Depuis la montagne Ste-Victoire, en tirant vers l'est, mais suffisamment éloigné pour ne pas l'offenser, le massif de la Ste-Baume est plus isolé. On y vient en pèlerinage. Ce massif dresse, entre Marseille et Brignoles, sa crête rocheuse à une altitude de 100 m sur une longueur de 12 km. L'adret est ici en pente douce alors que l'ubac fait une chute impressionnante de 300 à 400 m avant d'atteindre le Plan-d'Aups.

La montagne du Luberon est une barre rocheuse très allongée et d'une hauteur sensiblement égale . A l'est, elle s'élève vers Cavaillon pour prendre sa hauteur et ne s'affaiblir que vers Manosque, à l'Ouest, sur une longueur de plus de 65 km. Cette "muraille de Chine" n'a qu'une porte pour la traverser, la combe de Lourmarin qui la divise de ce fait en deux : à l'est, le petit Luberon culminant à 700 m.,de l'autre côté, le grand Luberon plus rond, plus amorti. Son versant méridional descend vers la Durance par une succession de terrasses alors que le versant septentrional est plus abrupt, plus dur avec des pitons rocheux. Au nord de cette montagne, on se trouve dans le pays d'Apt, au sud dans le pays d'Aigues. Au sommet du petit Luberon, c'est une étrange forêt de cèdres du Liban, ainsi que des espèces alpines de haute montagne que l'on ne s'attend pas à trouver à si faible altitude.


Le massif des Maures et de l'Esterel sont tous deux à proximité de la mer et se suivent avec la même inclinaison, constitués de roches cristallines, ils sont une exception géologique de la Provence calcaire.

Le massif des Maures s'étend entre Hyères et Fréjus, sur une longueur de 60 km et 30 km dans sa largeur maximale. Ensemble complexe de relief qui culmine à 780 m à Notre-Dame-des-Anges et peut se résumer à trois chaînons orientés dans le sens nord-ouest et sud-ouest. Le massif de l'Estérel, à la suite, est plus isolé. Il est aussi plus court. A peine 15 km entre Fréjus et Cannes avec pour sommet le Mont Vinaigre qui culmine à 618 m. Il jette son amphithéâtre directement dans la mer avec encore plus d'impétuosité que son voisin, ne laissant pas de place pour la moindre plage, seulement des déversons de caps rocheux.


Les plaines

A l'ouest et au sud, se déploient des plaines du bas Rhône et de la basse Durance. Né sur les sommets du Montgenèvre à la frontière italienne, ce fleuve va s'incurver pour se jeter finalement dans le Rhône juste en dessous d'Avignon. Ce grand couloir de pénétration qui traverse cette région de part en part, est un lien entre tous ces pays .Il reçoit l'Ubaye, la Sasse et le Jabron vers Sisteron, la Bléone aux Mées et plus au sud l'Asse, à Manosque et le Verdon à Vinon sur Verdon. Avant la création du barrage de Serre-Ponçon (1961), les irrégularités du climat provençal en faisait une des rivières françaises les plus capricieuses et les plus impétueuses

Pour toute information : Atelier Massot

WebDesign by  © ten.fr
web agency