© Photos C. Duranti

la construction - restauration

A la disposition du constructeur ou du restaurateur, nous avons une gamme de matériaux considérables qui s'étend tous les jours. Il ne s'agit pas ici d'en faire l'inventaire mais de sélectionner ceux qui entrent dans notre savoir -faire, ceux que nous utilisons volontiers car ils nous permettent de réaliser les constructions de tradition.

La chaux vive

Il y a plus de vingt ans, nous étions sans doute les seuls à utiliser la chaux vive Ce liant "roi" était pourtant le seul à être utilisé avec le plâtre avant l'invention du ciment. Avec Lui et mélangé avec du sable, on montait les maçonneries de pierre, on bâtissait les cloisons, les sols, on faisait les enduits extérieurs et intérieurs, on scellait les pièces de bois. Le plâtre, produit cher, n'était utilisé dans les constructions anciennes que pour les grandes occasions. Depuis cette date, de nombreux fabricants l'on remis à notre disposition et on le trouve d'une manière courante.

Il ne faut pas confondre chaux vive ou chaux aérienne avec la chaux bâtarde. La première prend sa prise à l'air alors que l'autre le fait en se mélangeant à l'eau.

La chaux aérienne donne un résultat incomparable pour des travaux délicats et essentiels si on souhaite un résultat qui associe la tenue dans le temps, la patine, le charme des rendus anciens. On l'utilise de nos jours avec bonheur pour :

- les enduits extérieurs.
- les badigeons extérieurs et intérieurs.
- les eaux fortes.


Les pigments

Autre matériau indispensable dans la panoplie du constructeur de tradition est le pigment naturel que l'on trouve aisément dans notre région ; pigments de toutes les couleurs qui mélangé à la chaux vive donneront les tons de Provence aussi bien dans les enduits, les badigeons que pour les peintures à l'huile et toutes sortes d'applications.

La pierre

Le matériau par excellence réputé très cher et donc très peu employé. Il est vrai qu'une maison construite entièrement en pierre coûtera 30 à 40% plus chèr qu'une maison bâtie en agglos. Aujourd'hui de nouveaux paramètres ont tendance à atténuer cette incidence qui demeure encore très lourde:

- coût de production en diminution du fait des techniques d'extraction et de scierie, d'éléments normalisés.
- coût de transport moins élevé.
- coût de montage moindre par les moyens de levage et une main d'oeuvre spécialisée.

Si pour ces raisons on ne peut l'utiliser pour la totalité d'une construction, on peut réaliser des parties en pierre ou l'intégrer par des élément qui mettront en valeur l'ensemble du bâti :

- encadrements d'ouvertures
- bandeaux, corniches
- seuils
- dallage

ou autres: colonnes, cheminées, fontaines etc.

On distingue deux grandes familles de pierres :

- la pierre de moellons de formes irrégulières provenant des champs, d'édifices en ruine ou de carrière. Pierre à bâtir utilisée de nos jours pour construire des parties d'édifice, des murs de clôture.

- pierre de taille façonnée à la carrière suivant un calepinage et prête ensuite à s'assembler dans la maçonnerie.

 

 

 

 

 

 

 

 



Le bois de récupération

Le charme d'une poutre de récupération ne sera pas le même qu'une pièce de bois sortie de scierie. Elle aura également l'avantage d'être en bois sec alors que le bois fourni aura un taux d'humidité important, obligeant à d'importantes précautions.

Aussi on utilise ces bois anciens pour des charpentes apparentes, des plafonds auxlesquels on souhaite donner un aspect plus valorisant. Les essences que l'on trouve chez les spécialistes de récupération sont le chêne, le pichpin, le pin, le noyer (très rare) .

Les produits de revêtements

Ces produits de revêtement pour les sols et les murs sont nombreux en Provence. Il y a ceux qui sont traditionnels pour avoir été utilisé depuis des temps reculés et d'autres, modernes, qui apparaissent chaque jour d'avantage dans les grandes surfaces des marchand de matériaux où on les vante pour leurs qualités de facilité de pose, d'entretien et de prix. Il y a ceux qui sont naturels et ceux réalisés à partir de produits de synthèse.
- La terre cuite
- Les carreaux ciment
- Les carreaux émaillés
- Les dalles de pierre
- Le parquet bois
- Le stuc
- Les tuiles
- Les cheminées
- Les éléments : fontaines, piles...

Pour toute information : Atelier Massot

WebDesign by  © ten.fr
web agency