© Photos C. Duranti

Principe de feng-shui

Le vent feng et l’ eau shui expriment la force des énergies parcourant notre environnement naturel mais venant également des profondeurs de la terre. S’établir dans un lieu dont le feng-shui est favorable, construire une maison en respectant la bonne circulation et le maintien de ces forces apporte un équilibre, la paix, la longévité et même la fortune. Il faut donc choisir un bon site riche de ce flux (chi), lui permette d’entrer et de vitaliser les pièces et à l’inverse, de présenter des parades pour s’opposer au flux négatif (sha).

- Les sites venteux non protégées sont des passoires énergétiques. Un lieu abrité où circule une bise apporte le chi . Un site clos, bouché dans lequel l’air ne circule pas est mauvais.

- Une montagne au relief très accidenté et très abrupt, non compensé par une pente douce, yin, est dangereuse. Des rochers qui se dressent isolés, s’ils ne sont pas intégrés dans le paysage ou entourés par un bosquet d’arbres détruisent le courant vitalisant.

Le sol ne doit pas être malmené, défoncé, maltraité dans ses lignes naturels au risque de le voir exhaler une énergie fétide.

- L’eau si elle suit une ligne sinueuse dans une bonne orientation conserve le chi.

- Des alignements, des lignes droites et parallèles , les angles vifs sont porteurs de sha. Il faut les neutraliser en recoupant, en modelant.Une droite formée par des faîtes de toit de même hauteur, dans le même alignement est source de sha.

- La plus courte distance entre deux points n’est pas forcément la bonne. Des alignements d’arbres en lignes droites produisent du sha, de même qu’une construction où tous les murs seraient parallèles sans aucune fantaisie. La ligne naturelle, celle qui vient spontanément avec la main et l’oeil de l’homme est bonne de chi alors que la ligne cartésienne, abstraite, rigide et sèche ne transporte que du sha .


Circulation du "chi"

Une augmentation de la quantité de chi vitalisant bénéficie dans l’habitat à ceux qui y séjournent en y apportant plus de créativité, plus de lucidité, plus de force de d’équilibre. Cette énergie doit circuler librement et ne doit pas être entravé dans son parcours. Elle ne doit pas se gaspiller. Une maison toute ouverte ne serait qu’une passoire au chi. Une mezzanine a pour résultat de enfermer l’énergie et de l’empêcher de suivre son cours. Des dispositions en baïonnette de portes brutalisent le chi et lui font perdre de sa force.

La position du lit dans une chambre peut peut au contraire aggaver son cas à un malade, le déplacement de ce lit sur un autre mur peut lui procurer une guérison plus rapide. La position d’un bureau de travail dans une piéce peut donner à l’étudiant des facultés et une concentration différente.


Les règles d’implantation

- les constructions doivent être implantées sur un terrain légerement en pente pour assurer un bon drainage. Se positionner sur un terrain plat, mal drainé, en cuvette , sujet à des inondations est mauvais.C’est une terre qui ne respire pas.
- Se garder du nord qui apporte des influences malignes par un obstacle naturel ou un rideau d’arbres ou des batiments annexes ou des murs de cloture.
-L’entrée de la maison doit toujours se situer au sud pour respecter l’orientation nord-sud, le dos au nord, la face au sud. Pour le feng-shui, le sud est l’orientation privilégiée.
- le site ne doit pas comporter de souches dépassant le sol, ce qui est une indication d’un site sur le plan géomantique très néfaste. Combler un puits est néfaste car cela supprime les orifices respiratoires de la terre, on évitera pour cette raison de construire sur un puits.

Les règles du plan

L’entrée de la maison ne doit pas être géné par un arbre, ou par le tournant d’une voie ou d’un chemin. Il faut un dégagement devant pour permettre l’entrée du flux. Les piéces importantes sont orientées au sud, les plus belles aux angles. La chambre principale doit se situer au sud et au centre. La cuisine doit faire face à l’est.

Les règles de la pièce

pour la salle de séjour :
- position au rez de chaussée, au sud et facile d'accès.
- à concevoir avec des proportions rigoureuses.
- à éviter les mezzanines qui enferment le chi.
- ne pas encombrer trop de bibelots, objets divers qui sont néfastes à la circulation du chi.
- à éviter les arêtes, les angles sortants qui empêchent la fluidité.
- les poutres maîtresses doivent se situer dans le bon sens de la circulation du chi.
- la présence d'un aquarium est favorable en renforçant la présence de l'énergie.
- le point de richesse est situé en entrant à gauche.

pour la cuisine :

- position à privilégier : le sud-est ou l'est.
- considérée comme le coeur de la maison, elle ne doit pas être installée dans un lieu froid et humide.
- à séparer le feu (âtre, cuisinière) de l'eau (évier, réfrigérateur).

pour les chambres :

- à ne pas placer le lit derrière la porte ou juste en face.
- la tête du lit doit se situer au nord ou à l'est.
- la toilette ne doit pas donner directement dans la chambre.
- pas de présence de poutres qui barrent le lit ; elles doivent se situer dans le même sens.
- à éclairer par une lumière tamisée et douce.

Pour toute information : Atelier Massot

WebDesign by  © ten.fr
web agency