Notre Carnet d'adresses
 

Exemples de restauration

Principes généraux

Les étapes d'un projet de restauration sont les mêmes qu'il s'agisse de restaurer un petit cabanon ou une grande bâtisse d'une surface habitable considérable.

1° un état des lieux rigoureux donnant l'ensemble des relevés en plans, façades, coupes avec indication des niveaux. Cet état est toujours assorti d'un diagnostic sur l'état de la construction et d'une campagne photos donnant tous les détails. C'est la connaissance de l'existant le plus intimement possible.

2° des esquisses, avant projet sommaire pour simuler toutes les possibilités entre l'état des lieux et le programme défini par le propriétaire ( maître de l'ouvrage ).C'est la phase essentielle de conception qui nécessite un dialogue entre le maître de l'ouvrage et le concepteur. Il y a des choix à faire entre le maintien le plus possible de l'existant et l'adaptation avec le nouveau programme.

3° Après la phase présente qui consiste essentiellement à examiner toutes les possibilités en respectant le bâti ancien, il y a lieu maintenant de se déterminer pour arrêter les grandes options On établit alors des plans à l’échelle de 1cm. p.m.qui sont en quelque sorte les grandes lignes du projet, sachant que l'on peut ensuite difficilement revenir sur les options prises.

4° Cette phase consiste en la mise au point des plans d’exécution à l’échelle de 2cm.p.m.comprenant tous les éléments graphiques et pièces écrites afin que les entreprises consultées aient une connaissance parfaite des travaux à exécuter, sans qu'il y ait d’ambiguïté, d'imprécision sur leurs natures. C'est une phase essentielle qui va ouvrir sur la consultation.

5° après la signature des marchés, les travaux peuvent commencer. L'architecte va les suivre en effectuant des procès verbaux , en visant les situations de travaux, en veillant à leur coordination.

6° C'est enfin la réception des travaux avec la liquidation des comptes.


Avant-après

Chaque restauration est particulière et nécessite une bonne connaissance de l'ancien pour déterminer les parties d'origine, celles qui ont subi une évolution ou des rajouts regrettables. Cette connaissance est celle également de la solidité de l'édifice, l'appréciation des éléments à changer et des éléments à renforcer, à consolider.

La construction ancienne doit pouvoir se maintenir tout en s'adaptant à une nouvelle fonction. Ses qualités ne doivent pas perdre. Il s'agit de les conserver tout en les adaptant. L'examen des projets "avant" et "après" permette d'apprécier cette opération qui doit se faire en douceur avec toutes les précautions requises pour que le bâti ne soit pas défiguré, déformé ou apprauvi, rendu méconnaissable, mais qu'il continue à exister, à vivre en gardant toutes ses qualités.

Les réalisations

Nous donnons ici des exemples de restauration.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour nous contacter : Atelier Massot
    © ten.fr
web agency